Stratégies matrimoniales et enjeux économiques de la vie en couple

Le développement de nouvelles formes d’union non mariées (cohabitation, pacs) et la montée des divorces et de séparations sont deux changements majeurs qui ont des répercussions économiques.
L’objectif général de ce projet est d’étudier les déterminants et les conséquences économiques du type de statut marital et des ruptures d’unions. Un facteur clef, tant pour le choix du statut marital qu’en cas de séparation est l’allocation du temps entre travail marchand et non marchand des conjoints.
Un premier axe porte donc sur la persistance des inégalités de genre dans la participation des femmes et des hommes aux tâches domestiques et parentales, et étudie les relations entre le type de statut marital et le degré de spécialisation des couples.
Puis, sont évaluées les conséquences économiques des séparations et des divorces et en particulier le rôle que jouent les transferts publics et privés. On s’intéresse aussi à l’accumulation patrimoniale au sein du couple et sa répartition, en lien avec le type de contrat de mariage. L’évolution du recours à ce dernier est étudiée depuis le XIXe siècle.
Enfin, le projet porte une attention particulière aux couples de personnes âgées, encore peu étudiés dans la littérature économique, en regardant à la fois les comportements conjugaux aux âges tardifs mais aussi les implications conjugales de l’entrée en dépendance d’un des conjoints.

En savoir plus